Enquête micro-plastiques (suite)

L’école Trézien participe depuis l’an dernier à une grande enquête en collaboration avec Océanopolis et des organisations britanniques afin d’étudier l’origine de la pollution plastique et notamment micro-plastique des deux côtés de la Manche. Concrètement, il s’agit de se rendre sur une plage ou une grève et d’y récolter les micro, méso et macro plastiques selon un protocole de prélèvement rigoureux.

Les micro-plastiques sont inférieurs à 5 mm, les méso-plastiques entre 5 mm et 2,5 cm et les macro-plastiques supérieurs à 2,5 cm.

L’an dernier, les élèves s’étaient rendus sur la plage de Porsévigné où ils n’avaient trouvé quasiment pas de micro-plastiques, seulement quelques méso et macro-plastiques.

Cette année, les élèves se rendront à plusieurs reprises sur la plage de Kerhornou.

Les élèves de CE2-CM1 y sont allés pour la première fois jeudi 30 septembre, et cette fois-ci ils ont trouvé beaucoup de déchets ! Ils ont effectué un premier tri qui sera affiné pour envoyer les résultats à Océanopolis.

Les déchets autres que plastiques
Les déchets trouvés au-dessus de l’estran
Les macro-plastiques
Les méso-plastiques
Les micro-plastiques

Sortie en forêt

Les élèves de Trézien en sortie au bois de Kerveatou

Nous pénétrons dans le bois par une magnifique allée de hêtres

Les élèves de CE2-CM1 et de CM2 participent à des animations environnement financées par la CCPI et animées par Alain Le Bars de la Maison de l’Agriculture Biologique, et dont le thème est : « les espaces boisés ».

Chaque classe fera ainsi trois sorties dans le bois du château de Kerveatou, la première à l’automne, la deuxième en hiver et la troisième au printemps.

Lors de leur première sortie, jeudi 6 octobre, les élèves de CE2-CM1 de la classe de Madame Leclerc ont appris à identifier les arbres par leurs feuilles et à différencier les caduques et les persistants ; à identifier les fruits des arbres ; à identifier quelques champignons ; à comprendre le cycle de la matière en forêt et à reconnaître les habitants de la litière, détritivores et carnivores. Ils ont joué au jeu des couleurs et découvert le secret de l’arbre ; ils sont partis à la chasse au trésor et ont récolté les éléments qui leur permettront d’élaborer les fiches d’identité des arbres rencontrés.

Vivement l’hiver pour la deuxième sortie !

Chacun montre son trésor
Le jeu des couleurs, qui nous a permis de découvrir le secret de l’arbre
Une partie des trésors que nous avons rapportés à l’école

Les élèves de CE2-CM1 à Océanopolis

Vendredi 23 septembre, les élèves de CE2-CM1 ont passé la journée à Océanopolis.

Cette sortie s’inscrit dans le cadre d’un projet intitulé :

Concilier la protection des écosystèmes marins et la gestion des déchets.

Ce projet se déroule en deux temps :

1- La sortie à Océanopolis avec la visite guidée du pavillon Bretagne et l’atelier pédagogique Un océan sans plastique.

Au cours de cet atelier, les élèves ont travaillé sur la durée de vie des déchets, sur le régime alimentaire de la moule, de la balane et de l’anémone de mer qu’ils ont pu observer à l’aide de loupes binoculaires en train de manger du phytoplancton, et plus globalement sur l’impact des microplastiques sur les chaînes alimentaires.

2- Dans un deuxième temps, le mardi 11 octobre, les élèves visiteront le centre de tri Triglaz à Plouédern afin de prendre conscience que l’un des moyens de lutter contre la pollution plastique dans les océans est de trier nos déchets afin qu’ils puissent être recyclés.

Dans la flaque, une caméra retransmet les images sur un écran géant : on peut observer les yeux de l’étoile de mer à l’extrémité de ses 5 branches…
… ou la façon dont se déplace la coquille Saint-Jacques
Devant l’aquarium des énormes poissons des grandes profondeurs
Dans la salle de travaux pratiques
Avec les loupes binoculaires
Les balanes sur l’écran géant
De vrais futurs petits scientifiques !

Enquête microplastiques

L’école Trézien participe à une grande enquête en collaboration avec Océanopolis et des organisations britanniques afin d’étudier l’origine de la pollution plastique et notamment micro-plastique des deux côtés de la Manche. Concrètement, il s’agit de se rendre sur une plage ou une grève et d’y récolter les micro, méso et macro plastiques selon un protocole de prélèvement rigoureux.

Les micro-plastiques sont inférieurs à 5 mm, les méso-plastiques entre 5 mm et 2,5 cm et les macro-plastiques supérieurs à 2,5 cm.

Cette année, les classes de CM1-CM2 et de CE2-CM1 se sont rendues au mois de juin, à 15 jours d’intervalle, sur la plage de Porsévigné pour y effectuer leurs prélèvements. La bonne nouvelle est que les élèves n’ont trouvé quasiment pas de micro-plastiques, seulement quelques méso et macro-plastiques, ce qui signifie que la plage est bien propre !

Revenus en classe, les élèves ont trié et analysé les déchets afin de faire remonter leurs résultats à Océanopolis.

L’enquête se poursuivra l’an prochain avec des sorties à différentes saisons sur la plage de Kerhornou.

Ateliers philosophiques

Classe de CE2-CM1

Les élèves de CE2-CM1 et CM2 bénéficient en février-mars de trois séances avec Myriam Mekouar. La première séance a été consacrée à la découverte des principes de la philosophie avec notamment l’histoire de Socrate et l’allégorie de la caverne de Platon.

Socrate et la définition de la philosophie
L’allégorie de la caverne

Au cours de la deuxième séance, Myriam a incité les élèves à se poser des questions sur la protection de l’environnement et des habitats des animaux : son intervention se fait en collaboration avec le Parc Marin dont le thème d’intervention cette année est : les habitats des animaux de la mer d’Iroise.

La pollution des océans
Man

Au cours de la troisième séance, à partir de photos d’animaux, Myriam Mekouar a fait réfléchir et réagir les enfants sur les relations entre l’humain et les animaux : intelligence animale, amour entre humains et animaux, animaux du cirque ou du zoo, souris de laboratoire…

Classe de CE2-CM1
Classe deCM1-CM2

Les élèves de CE2-CM1-CM2 en sortie pêche à pied à Porsévigné

Vendredi 8 octobre, les élèves des classes de Laurence Leclerc et Céline Jambrin ont profité de la grande marée pour se rendre à pied à la plage de Porsévigné. L’objectif était de pêcher des animaux emblématiques de l’estran rocheux, dans le but de constituer un aquarium d’eau de mer. Cette pêche constituait la première étape du projet « Découverte de la bio-diversité de l’estran rocheux » mené en collaboration avec l’association Rando-mer. Les élèves vont ensuite étudier en classe les gobies, anémones, crabes verts et bigorneaux qui peuplent désormais l’aquarium. Celui-ci a trouvé sa place dans la bibliothèque de l’école.

Explications sur la plage
La pêche dans les rochers
Installation de l’aquarium dans la bibliothèque